Tous les articles par regnard

Faire diaspora en ville : mémoires, représentations, institutions – Appel à communication

Faire diaspora en ville : mémoires, représentations, institutions
Europe méditerranéenne, XIVe-XVIIIe siècle

26 et 27 septembre 2019 – Rome

Organisateurs :

  • Mathieu Grenet (INU Champollion/Framespa),
  • Pauline Guéna (Sorbonne Université),
  • Catherine Kikuchi (UVSQ),
  • Serena di Nepi (Sapienza).

Comité scientifique :

  • Marie Bossaert (EFR),
  • Eleonora Canepari (TELEMMe),
  • Constance de Gourcy (Aix-Marseille Université),
  • Anouche Kunth (EHESS),
  • Alessandro Saggioro (Sapienza),
  • Pierre Savy (EFR).

Ces journées d’études sont co-financées dans le cadre du Laboratoire International Associé Mediterrapolis.

In italiano: https://mediterrapolis.hypotheses.org/644

In English: https://mediterrapolis.hypotheses.org/683

Argumentaire

Depuis les années 1990, la question des diasporas a été travaillée en sociologie comme en histoire en s’attachant à montrer que les groupes diasporiques sont moins dus à l’héritage commun d’une identité “essentielle” (ethnique, religieuse, nationale…) qu’au choix de leurs membres de mobiliser des éléments communs pour construire une appartenance à la fois relationnelle, sociale et politique. Alors que le concept de diaspora, et plus encore celui de diaspora marchande, ont été discutés et remis en question dans des travaux récents (Dufoix 2011, Calafat et Goldblum 2012), on adoptera en première approche une définition englobante de la diaspora, comme des groupes d’individus partageant une condition d’extranéité, dispersés et attachés à des lieux différents, mais réunis par un même sentiment d’appartenance et une mémoire liée à un espace originel dont ils sont éloignés. Continuer la lecture de Faire diaspora en ville : mémoires, représentations, institutions – Appel à communication

Sortir des murs. L’Atelier d’études doctorales « Habiter le mouvement », 8-13 juillet 2018

Du 8 au 13 juillet 2018 à Rome, l’atelier d’études doctorales « Habiter le mouvement XVIe-XXIe siècle » s’est déroulé à l’Université de la Sapienza. Organisé à l’initiative de l’axe 2 : Mobilités, citadinité, politique du LIA et avec un soutien du LabexMed, de la fondation A*Midex, de l’UMR TELEMMe, de l’Institut universitaire de France et de l’université de La Sapienza. Il a réuni 13 doctorants, issus de plusieurs disciplines (sociologie, histoire, architecture, géographie) et de 6 nationalités, sélectionnés après un appel à communication, ainsi que 9 encadrants et 8 conférenciers (chercheurs ou enseignants chercheurs en histoire, sociologie, géographie, architecture, démographie). Continuer la lecture de Sortir des murs. L’Atelier d’études doctorales « Habiter le mouvement », 8-13 juillet 2018

Call for applications summer school “Inhabiting movement 16th-21st centuries”

As part of the official activities of the International Associated Laboratory MEDITERRAPOLIS, the summer school aims to study the relationship between mobility and ways of inhabiting space, from an interdisciplinary and long-term viewpoint. The choice of this theme has its roots in several collective projects and individual researches conducted within the UMR TELEMME and the MMSH.

Studying the ways of inhabiting through the prism of mobility phenomena makes it possible to reformulate the notion of inhabiting and to acknowledge the important role that movement and instability have on present societies as well as those in the past.

The notion of living as proposed in this summer school should be understood in the broadest sense of the word : “deal with space”, which is not limited to that of “residing permanently”, but is also synonymous with frequenting, being in a place for diverse and incidental reasons: to work, to have fun, to take refuge, to take shelter, to get together, to stroll, to travel, to drink and to eat, etc. This conceptualization of living is based on a shift with respect to Heidegger’s understanding of living, centred on here (rootedness and proximity) and habit (habitus). Continuer la lecture de Call for applications summer school “Inhabiting movement 16th-21st centuries”

Appel à participation atelier d’études doctorales “Habiter le mouvement XVIe-XXIe siècles”

Inscrit dans le cadre des activités du Laboratoire International Associé MEDITERRAPOLIS, l’atelier thématique a pour objet la relation entre mobilité et modes d’habiter l’espace, selon une perspective interdisciplinaire et de longue durée. Le choix de cette thématique puise ses racines dans plusieurs projets collectifs et recherches individuelles menées au sein de l’UMR TELEMME et de la MMSH.

Lire les modes d’habiter au prisme des phénomènes de mobilité permet de reformuler la notion d’habiter et de l’adapter à l’importance que le mouvement et l’instabilité ont dans les sociétés de nos jours et dans celles du passé.

La notion d’habiter proposée dans cet atelier est comprise dans le sens le plus large du terme : « faire avec l’espace », qui ne se limite pas à celui de « résider stablement », mais qui est aussi synonyme de fréquenter, d’être dans un lieu pour des raisons diverses et triviales : travailler, s’amuser, se réfugier, s’abriter, se réunir, se promener, parcourir, boire et manger, etc. Cette conceptualisation de l’habiter se fonde sur un déplacement par rapport à la compréhension heideggérienne de l’habiter, centrée sur l’ici (enracinement et proximité) et sur l’habitude (habitus). Continuer la lecture de Appel à participation atelier d’études doctorales “Habiter le mouvement XVIe-XXIe siècles”