Archives de catégorie : Billets / Articoli

école d’été « Habiter le patrimoine. L’habitat populaire urbain entre destruction, réhabilitation et réappropriation (histoire, sciences sociales et architecture) »

6-10 juillet 2020
Campus de Marseille de l’EHESS
Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille

La deuxième École d’été de MediterraPolis est consacrée aux relations entre habitat populaire, patrimoine et transformation urbaine. Habiter le patrimoine dans ses composantes spatiales et sociales, met en jeu une pluralité d’acteurs et de relations entre passé, présent et avenir, à travers les dynamiques de transformation des habitants et du cadre habité. Les processus de rénovation urbaine et de « gentrification » des centres urbains sont au centre des recherches en sciences sociales qui, au cours des dernières années, se sont intéressées aux villes du sud de l’Europe et de la Méditerranée. Par rapport à ces études, l’objectif de cette école d’été est d’apporter un regard pluridisciplinaire sur la question du logement des populations à faibles revenus dans sa relation au bâti « historique ». Loin d’être confinées aux marges urbaines, les populations défavorisées ont trouvé, dès le XVIIe siècle, au cœur des centres-villes, des espaces d’accueil (au-delà des institutions d’assistance et de renfermement des pauvres) qui ont donné lieu à des formes urbaines spécifiques. D’autre part, la question du patrimoine et de l’habiter concerne également les espaces périphériques, les quartiers HLM, les cités et les grands ensembles, qui font désormais l’objet d’une réflexion sur les processus de (non) construction de la mémoire du territoire, entre stigmatisation et projets de démolition et reconstruction. Le patrimoine architectural (et « architextural » – H. Lefebvre) nous permet de penser la réappropriation de l’habitat dans ses rapports complexes et sans cesse renouvelés à l’espace et au temps, en prenant en compte les processus qui relient société, culture, territoire, architecture et paysage. La question du patrimoine est en effet pensée non seulement comme héritage de lieux et bâtiments historiques, mais surtout au prisme des réadaptations et réappropriations continuelles de la part des habitants, qui témoignent de son intégration dans la société.

Continuer la lecture de école d’été « Habiter le patrimoine. L’habitat populaire urbain entre destruction, réhabilitation et réappropriation (histoire, sciences sociales et architecture) »

MediterraPolis

The Franco-Italian International Associated Laboratory MediterraPolis – urban spaces, mobility, citizenships. Southern Europe and the Mediterranean, 15th-21st centuries focuses on urban studies in the Mediterranean. It associates history (from the end of the Middle Ages to the contemporary period) and social sciences (sociology, demography, geography, anthropology). International and comparative research tool, the LIA is based on the dialogue between French and Italian traditions of urban studies. It implements an interdisciplinary approach over a long time period of urban phenomena in Southern Europe in relation to the Mediterranean.

MediterraPolis

Le carnet du Laboratoire international associé MediterraPolis est un espace commun à l’ensemble des membres de ce laboratoire franco-italien, destiné à diffuser, partager et échanger sur les travaux des trois axes le composant : fabrique des territoires ; mobilités, citadinité, politiques ; culture, héritage, mémoire. Le LIA MediterraPolis – Espaces urbains, mobilités, citadinités. Europe méridionale-Méditerranée. XVe-XXIe siècle est centré sur les études urbaines en Méditerranée. Il associe l’histoire (de la fin du Moyen Âge à l’époque contemporaine) et les sciences sociales (sociologie, démographie, géographie, anthropologie). Outil de recherche internationale et comparative, le LIA se fonde sur le croisement des traditions d’études urbaines françaises et italiennes. Il met en œuvre une approche interdisciplinaire et de longue durée des phénomènes urbains en Europe méridionale, dans ses relations avec la Méditerranée.