Archives de catégorie : Crise du logement et habitations populaires | PHC Galilée

Les activités du projet de recherche à l’appel du Partenariat Hubert Curien franco-italien Galilée 2019 : « Crise du logement et habitations populaires des centres-villes de Rome, Naples et Marseille. Taudis et fondaci, XVIIe-XXIe siècle ».

L’abitare popolare | Materiali di ricerca. Storia, antropologia, sociologia. Giornata di studio, Galileo

14 e 15 Giugno 2019 – Sapienza, Dipartimento di Scienze Sociali ed Economiche, Via Salaria 113 – AULA C4 – II piano

Venerdì 14 Giugno | 14.00-18.30 | Centri storici: tipologie abitative tra continuità e mutamenti

Fabrizio Pedone | Dai catoi alle case popolari. Una via mediterranea alla zonizzazione?

Brigitte Marin | Orientamenti storiografici e fonti napoletane per lo studio delle condizioni abitative popolari nel Settecento

Céline Regnard | L’hébergement des migrants dans les ports à partir de l’exemple de Marseille (fin XIXe-début XXe siècle)

Eleonora Canepari | Biografie di hôtels. Mobilità e trasformazione urbana (cours Belsunce, Marsiglia)

Marcello Anselmo | Abitare il Cavone. Appunti per una storia orale di “un’isola” del proletariato del centro storico di Napoli

Carlo Ferrari | Tra isolamento e integrazione: i quartieri della povertà nella Roma barocca

Discussant:

  • Bruno Bonomo [Dipartimento di Storia Antropologia Religioni Arte Spettacolo, sezione Storia moderna e contemporanea, Sapienza, Università di Roma]
  • Fabio Amato [Dipartimento di Scienze Umane e Sociali, Università degli Studi di Napoli “L’Orientale]

Continuer la lecture de L’abitare popolare | Materiali di ricerca. Storia, antropologia, sociologia. Giornata di studio, Galileo

Projet de recherche Galilée 2019 : « Crise du logement et habitations populaires des centres-villes de Rome, Naples et Marseille. Taudis et fondaci, XVIIe-XXIe siècle »

Le principal objectif scientifique de cette collaboration, sur l’habitat populaire, est d’incuber le développement d’une équipe interdisciplinaire italo-française pendant deux ans d’échanges et de publications conjointes, afin de consolider une reconstruction historico-anthropologique et socio-urbanistique de longue durée, intéressant les centres historiques de Rome, Naples et Marseille, susceptible de servir de socle pour élargir les recherches à d’autres réalités méditerranéennes. Les études de sciences sociales sur les espaces urbains de l’Europe méridionale et de la Méditerranée se sont centrées prioritairement, ces dernières années, sur deux phénomènes : les processus de renouvellement urbain et de « gentrification » des centres-villes ; la dégradation des conditions de l’habitat à bon marché en périphérie, en lien, en particulier, avec les flux et les politiques migratoires, et les phénomènes corollaires de ségrégation sociale. Les deux équipes, formées d’historiens modernistes et contemporanéistes pour Aix-Marseille Université, de spécialistes des métropoles actuelles, sociologues, anthropologue, géographe et historien du temps présent pour La Sapienza Università di Roma, proposent d’inverser le regard, à partir d’une approche renouvelée de la question sensible du logement des populations aux faibles revenus dans trois grandes villes de l’Europe méridionale, Marseille, Rome et Naples, en s’attachant à des lieux et des constructions qui, sur une durée de plusieurs siècles, ont maintenu leur vocation d’accueil de pauvres et d’étrangers. Continuer la lecture de Projet de recherche Galilée 2019 : « Crise du logement et habitations populaires des centres-villes de Rome, Naples et Marseille. Taudis et fondaci, XVIIe-XXIe siècle »

Un projet du LIA MediterraPolis retenu à l’appel Galilée 2019

Des équipes des partenaires du LIA MediterraPolis (AMU/TELEMMe et La Sapienza/DiSSE) ont soumis un projet de recherche à l’appel du Partenariat Hubert Curien franco-italien Galilée 2019 : « Crise du logement et habitations populaires des centres-villes de Rome, Naples et Marseille. Taudis et fondaci, XVIIe-XXIe siècle ». Ce projet, placé sous la responsabilité de Silvia Lucciarini (La Sapienza/DiSSE) et de Brigitte Marin (AMU/TELEMMe) a  été retenu. Il se déroulera sur deux années (2019 et 2020), et impliquera cinq chercheurs rattachés à l’UMR TELEMMe (M. Anselmo, E. Canepari, C. Ferrari, B. Marin, S. Rivoal), et cinq chercheurs de La Sapienza (A. Broccolini, K. Bellacchino, S. Lucciarini, F. Pedone, L. Salmieri). R. Galdini, B. Bonomo et S. Pili seront également associés au groupe italien ; Céline Regnard au groupe français.

La collaboration est centrée sur l’habitat populaire :  reconstruction historico-anthropologique et socio-urbanistique de longue durée, intéressant les centres historiques de Rome, Naples et Marseille. Les études de sciences sociales sur les espaces urbains de l’Europe méridionale et de la Méditerranée se sont centrées prioritairement, ces dernières années, sur deux phénomènes : les processus de renouvellement urbain et de « gentrification » des centres-villes ; la dégradation des conditions de l’habitat à bon marché en périphérie, en lien, en particulier, avec les flux et les politiques migratoires, et les phénomènes corollaires de ségrégation sociale. Les deux équipes, formées d’historiens modernistes et contemporanéistes pour Aix-Marseille Université/TELEMMe, de spécialistes des métropoles actuelles, sociologues, anthropologue, géographe et historien du temps présent pour La Sapienza Università di Roma (DiSSE, SARAS), proposent d’inverser le regard, à partir d’une approche renouvelée de la question sensible du logement des populations aux faibles revenus dans trois grandes villes de l’Europe méridionale, Marseille, Rome et Naples, en s’attachant à des lieux et des constructions qui, sur une durée de plusieurs siècles, ont maintenu leur vocation d’accueil de pauvres et d’étrangers. Continuer la lecture de Un projet du LIA MediterraPolis retenu à l’appel Galilée 2019